Batna : 316 logements participatifs à Arris : Le wali s’engage à suivre personnellement le projet

by / No Comments / 207 View / 12 mars 2015

Des citoyens d’Arris ont profité de l’occasion du passage du wali dans leur commune pour venir avec banderoles déployées exiger l’achèvement des travaux du projet dit des 316 logements participatifs qui traîne depuis 2008.

Un projet qui a été bloqué à cause d’un litige porté devant les tribunaux en 2011. A l’origine, une famille a revendiqué la propriété du terrain bloquant ainsi les promoteurs qui ne pouvaient pas avoir l’acte sans lequel, ni eux ni les acquéreurs ne pouvaient bénéficier des crédits prévus par la loi. Voilà maintenant trois mois que la justice a tranché dans l’affaire au bénéfice des promoteurs et le chantier peut redémarrer. Les représentants des acquéreurs ont exposé leurs soucis au wali qui semblait très au fait du problème et qu’il ne pouvait rien faire tant que le problème était entre les mains de la justice.

Maintenant que la justice a tranché, leur dira-t-il «je m’engage personnellement à suivre cette affaire». Il instruit l’inspecteur général de la wilaya d’organiser une réunion la semaine prochaine avec toutes les parties concernées (acquéreurs, promoteurs, réserve foncière) en vue clarifier tous les dossiers du projet.

De leur part, les promoteurs nous ont parlé des difficultés rencontrées suite à l’application avec effet rétroactif de la loi sur la promotion immobilière portant sur l’état descriptif de division (EDD) en vue de la vente sur plan. «Cette loi, a été promulguée en 2013 et est appliquée dans notre projet qui a démarré en 2008», nous dira Kamel Haba, promoteur immobilier.

Et d’ajouter «D’autant plus, que la procédure prend beaucoup de temps au niveau de la réserve foncière». Les lenteurs administratives, a-t-on remarqué sur place, n’ont portant pas entamé la volonté des promoteurs puisque les travaux ont bien avancé (80%). Seulement, ayant épuisé les 30% avancés par les acquéreurs, ils demandent d’autres versements pour pouvoir finir leurs chantier. Le wali, a exigé de ses administrateurs une réunion par semaine jusqu’à l’achèvement des travaux.

 

Elwatan

Your Commment