Toutes les demandes de logements AADL seront prises en charge

by / No Comments / 22 View / 20 octobre 2014

« Toutes les demandes de logements AADL exprimées en 2014 seront acceptées. S’il y a un excédent de la demande par rapport au programme inscrit, nous allons transférer les demandes restantes vers le programme AADL du prochain quinquennat dans la mesure où nous avons demandé l’inscription de 400.000 logements de ce type », tient à rassurer, hier, Abdelmadjid Tebboune, ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville, en marge du forum de la Chaîne I de la Radio nationale.

évoquant les souscripteurs AADL 2014 qui n’ont toujours pas reçu leur ordre de versement, le ministre affirme que « s’ils n’ont pas reçu un avis négatif, il est censé être positif ». « Les postulants, dont les demandes sont acceptées, recevront leur ordre de versement avant fin décembre », tranche-t-il. Pour les souscripteurs de 2001-2002, le ministre s’engage à livrer les logements dans les délais avancés, c’est-à-dire 24 mois après le lancement du chantier. Il soutient, à ce propos, que la priorité dans la distribution de logements sera accordée à ces souscripteurs que ce soit pour l’AADL ou le LPP. « On ne peut pas leur demander de payer la deuxième tranche alors que les logements sont encore en construction. Mais je tiens à les rassurer qu’il ne reste pas beaucoup et que le scénario de 10 ans d’attente pour occuper son logement ne va pas se répéter », relève-t-il. Par ailleurs, quelque 460.000 demandes éligibles ont été enregistrées depuis la relance de la formule location-vente en 2013. A ce jour, 140.000 ont reçu leur ordre de versement. Pour ce qui est du LPP, le ministre annonce l’introduction de l’aide de l’Etat qui se traduira par la cession du terrain, la réalisation des VRD et des intérêts bonifiés sur le prêt bancaire. 45.000 demandes de LPP ont été enregistrées en 2014. Quelque 36.000 ordres de versement ont été délivrés parmi eux 26.000 souscripteurs ont payé la première tranche, dont 15.000 à Alger. A propos de la réalisation du programme quinquennal 2010-2014, le ministre a indiqué que 97% des logements inscrits ont été lancés. « Nous comptons achever ce programme en décembre prochain », note le ministre. A ce jour, il reste 70.000 logements sociaux et 150.000 logements ruraux à lancer. Et de poursuivre : « actuellement, 920.000 logements sont en chantier. Nous comptons réceptionner 75 à 80% de ce programme d’ici la fin de l’année en cours. »

Des programmes de logements aux communes
Pour le prochain quinquennat, le ministère de l’Habitat compte changer la méthode de travail de manière à toucher toutes les catégories qui n’ont pas bénéficié de logements, notamment dans les zones enclavées. Ainsi, les programmes de logements seront décidés en fonction des demandes exprimées au niveau des APC. « Nous avons effectué un recensement de toutes les demandes de logement déposées au niveau des APC. Désormais, nous allons inscrire des programmes pour les communes et selon les demandes exprimées afin de toucher tous les citoyens », explique Tebboune. Pour le Sud et les Hauts-Plateaux, une décision concernant la relance des agences foncières a été récemment pour la distribution des lots de terrain et de favoriser la construction individuelle. A propos de la formule LSP, remplacée récemment par le LPA, le ministre fera observer que la gestion de cette formule s’est avérée « très complexe » compte tenu de l’intervention en force des promoteurs privés qui n’ont pas les moyens de réalisation conséquents. « 55% du programme LSP est en contentieux et chaque chantier est un cas », révèle-t-il. La défaillance du cadre réglementaire est à l’origine de cette anarchie que le ministère tente de régler progressivement. La réponse à la forte pression enregistrée sur le logement ne peut se faire qu’à travers l’accélération de la cadence de réalisation d’où le recours au logement industriel que le ministère compte lancer au premier trimestre 2015. L’appel à manifestation lancé, à ce propos, a suscité l’intérêt de 30 entreprises étrangères qui vont être réunies le 21 octobre pour faire un point de situation sur les modalités d’application. L’Etat va acquérir quatre usines de réalisation de ce type de logements après avoir procédé à la restructuration des entreprises nationales de réalisation en créant 5 entités sous la coupe de Indjab au lieu des 25 existantes.
Nouria Bourihane

Une entreprise de renommée mondiale pour les ascenseurs
L’opération de réparation des ascenseurs des cités AADL a été lancée. La direction compte aussi acquérir 70 nouveaux ascenseurs pour remplacer ceux vétustes. Pour le prochain programme, cette question sera prise en charge par une entreprise de renommée mondiale qui compte s’installer prochainement en Algérie.
N. B.

Coût du logement industriel « Ce n’est pas un problème »
Concernant le coût du logement industriel, Teboune dira que « le problème du coût ne se pose pas ». « On est dans la fourchette actuelle. L’Algérie est un pays social, lorsque le coût risque de porter préjudice aux ressources financière du citoyen, l’Etat intervient toujours », souligne le ministre.
N. B.

Les victimes des catastrophes auront droit à un logement
Tous les citoyens ayant bénéficié d’une aide de l’Etat de moins de 300.000 DA dans le cadre de la prise en charge des catastrophes naturelles ouvrent droit au logement social, a annoncé, hier, le ministre de l’Habitat. « Même s’ils sont inscrits sur le fichier national comme étant bénéficiaires d’une aide de l’Etat, ces personnes, notamment celles vivant dans une situation lamentable, auront droit à un logement social », rassure-t-il. Cette opération rentre dans le cadre de l’éradication des logements de type F1.
N. B.

 

Horizons-dz du 13 octobre 2014

Your Commment