ORAN : Une cinquantaine de souscripteurs AADL bloquent la route du rond-point Pépinière

by / No Comments / 76 View / 22 janvier 2015

Une cinquantaine de souscripteurs du programme AADL ont manifesté hier devant le siège régional de l’AADL implanté à proximité du rond-point de la Pépinière, situé à l’entrée est du chef-lieu de wilaya. L’attroupement a créé un véritable embouteillage au niveau de cet accès important d’Oran. Les manifestants, qui se sont déplacés au siège de l’AADL pour s’enquérir de l’état d’avancement de leurs dossiers, ont été rabroués par les agents de sécurité en leur bloquant l’entrée de l’agence. Les souscripteurs ont attendu jusqu’à 11h30 sans aucune réponse, ce qui les a poussés à bloquer la route pour inciter les responsables de l’agence à réagir.

«Ce fut pour nous le seul moyen pour les pousser à nous recevoir», indiquent des protestataires. «Je suis arrivée avant 8 heures du matin devant le siège de l’AADL. J’ai attendu durant deux longues heures pour qu’on daigne m’autoriser à entrer et avoir une réponse, mais personne n’a répondu aux
incessantes demandes», dira une citoyenne.

Il y a lieu de rappeler que plus de 4000 souscripteurs, dont les dossiers ont été acceptés, n’ont pas reçu à ce jour de convocation pour retirer les ordres de versement, une situation que des citoyens ont qualifiée de grave. Ces derniers se sont interrogés sur les méthodes utilisées pour le traitement des dossiers et l’envoi des convocations. Plus critiques, il affirment que certains privilégiés qui ont déposé leurs dossiers récemment ont eu la chance de recevoir leurs convocations, «alors que pour nous c’est l’attente interminable et le silence radio de l’Aadl », affirment nos interlocuteurs.

Il y a lieu de rappeler que les services de l’AADL,et pour rassurer les souscripteurs, ont indiqué que ceux qui n’ont toujours pas reçu de convocation seront contactés via internet, une formule qui ne semble pas satisfaire la majorité des souscripteurs qui ne manquent pas de préciser que «certains n’ont pas accès au net, alors pourquoi ne pas leur permettre de suivre leurs dossiers en sollicitant l’administration du siège de l’agence régionale».Les protestataires se sont retirés en promettant de revenir encore aujourd’hui devant le siège de l’agence AADL d’Oran.

 

Letempsdz du 21.01.2015

Your Commment